IFERISS

Institut Fédératif d’Etudes et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société

Vient de paraître

2018 02 couv reduireiss

Réduire les Inégalités Sociales de Santé. Une approche interdisciplinaire de l'évaluation - Nadine HASCHAR-NOÉ, Thierry LANG (dir.) - 1er ouvrage de la collection Santé Société des PUM : SOMMAIRE

Actualité

Colloque "Santé : équité ou égalité ? Définir, mesurer, agir", du 23 au 25 mai 2018

Les actes du colloque seront publiés dans un numéro spécial de la RESP en septembre ou octobre 2018.

Les communications orales et Pecha Kucha sont en ligne.

Recherche sur les systèmes de santé

Les hôpitaux assurent le diagnostic, la surveillance et le traitement des malades, des blessés et des femmes enceintes qui s’adressent à lui ou lui sont confiés. Mais ils ont aussi pour mission de participer à la coordination des soins en relation avec les membres des professions de santé exerçant en pratique de ville et les établissements et services médico-sociaux, dans le cadre défini par l'agence régionale de santé en concertation avec les collectivités territoriales. Ils ont aussi plus généralement pour mission la mise en œuvre de la politique de santé publique

Il a été maintes fois souligné que le paysage des problèmes de santé a considérablement évolué et que l’hôpital doit passer d’une logique de soins aigus à une logique de prise en charge de populations dont le vieillissement, les maladies chroniques et la fréquence des polypathologies constituent des caractéristiques essentielles. Ces évolutions impliquent une modification de l’organisation des soins ; elles supposent aussi de les prendre en compte dans leur évaluation. C’est notamment le cas de la continuité des soins [1] (définie comme la coordination entre les différents professionnels de santé et structures d’une part et la prise en compte de l’enchaînement des différents épisodes de prise en charge d’autre part). Dans ce que l’on pourrait appeler un « parcours biographique de santé », l’hôpital est un des acteurs importants. A ce titre, les conditions dans lesquelles les personnes y ont recours, les trajectoires qui suivent l’hospitalisation ou encore l’opportunité unique que représente parfois un séjour hospitalier et qui pourrait être mise à profit pour restaurer un parcours de santé optimal (y compris la prévention) restent à mieux connaitre ; il s’agit aussi d’expérimenter dans ce domaine [2]. La qualité des soins et leur évaluation n’ont pas assez intégré cette dimension du moyen et du long terme.

Plusieurs textes récents (Rapport du HCSP, plan Cancer 2, missions des ARS) attirent l’attention sur la persistance voire l’augmentation des inégalités sociales de santé. De ce point de vue, l’hôpital est impliqué dans l’accès primaire aux soins, mais aussi l’accès secondaire, qui concerne la délivrance de soins de qualité pour tous ; le séjour hospitalier est également pour certaines populations, une opportunité unique de contact avec le système de santé et de reprise d’un parcours de santé préventif optimal.

La recherche en santé publique est insuffisante en France. Elle l’est encore plus dans le domaine de la recherche sur les services de santé (Health Service Research). Il s’agit de trouver au mieux la place des soins hospitaliers dans la continuité des soins qui déterminent l’état de santé d’une personne. Replacer les soins dans la durée implique de réfléchir aux liens entre professionnels, à l’organisation des soins, à la place de nouvelles technologies et évaluer l’efficacité des soins au-delà du séjour hospitalier. Des travaux, conduits à la suite de l’implémentation de la tarification à l’activité aux Etats-Unis, ont par exemple montré que les modifications de l’organisation des soins pouvaient ne pas entrainer de baisse de qualité des soins à la sortie immédiate de l’hôpital, mais conduire en revanche à une dégradation de l’état de santé si la mesure était effectuée un an après le séjour hospitalier [3].

Parmi les thèmes à développer dans le cadre de la recherche sur le système de santé

- la qualité des soins : un enjeu qui ne peut être limitée à l’hôpital dans le court terme, mais qui s’évalue à moyen ou long terme et à distance du séjour hospitalier

- « l’hôpital et son bassin de population » : avant et après  le séjour hospitalier, les soins se coordonnent et se complètent avec les soins ambulatoires et les autres formes de prise en charge en ville

- l’entrée à l’hôpital : les urgences comme révélateur de l’organisation des soins extrahospitalière et comme interface « sensible », point de rupture entre plusieurs types de professionnels et d’organisation de santé

- la régulation des soins et l’organisation des soins (dont la dialyse et la transplantation rénale sont un exemple)

- le parcours diagnostique des maladies rares

- l’impact du développement des technologies sur l’organisation et la performance du système de santé

- la réduction des inégalités sociales de santé


[1] van Walraven C et al. A prospective cohort study found that provider and information continuity was low after patient discharge from hospital. J Clin Epidemiol. 2010 Sep;63(9):998-9

[2] Lang T et al. Hôpital, médecine du travail et correction des inégalités dans le domaine de la prévention. Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique 1990;38:281-286.

[3] Fitzgerald JF et al. The care of elderly patients with hip fracture. Changes since Implementation of the Prospective Payment System. New England Journal of Medicine. 1988 ;319 : 1392-7.