IFERISS

Institut Fédératif d’Etudes et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société

L’IFERISS et SCIENCES PO TOULOUSE proposent une formation interdisciplinaire sur le thème « Enjeux de Santé Publique » depuis 2011.

Déficit de l'assurance-maladie, prescription abusive de médicaments ou détournement de leur usage, épidémies de maladies émergentes, échec de grandes campagnes de vaccination, creusement des inégalités sociales de santé, stress au travail et suicides... La santé fait régulièrement la Une des médias, symptomatique d’un système de santé en quête d’identité.

Les institutions en charge de la santé ne sont pas moins nombreuses, depuis un ministère et une direction générale de la santé, entourés d'une nuée d'agences plus ou moins indépendantes, de départements en charge du médico-social, de mairies et de régions impliquées dans la santé sans vocation à s'en occuper mais dont les responsabilités dans les transports, l'habitat ou l'aménagement urbain ont des impacts majeurs sur elle.

Enfin la santé est la grande absente des débats publics, rarement évoquée dans les débats électoraux, excepté sous l'angle du financement de l'assurance-maladie.

Cette formation a pour objectif de présenter des clés de compréhension de la santé d’aujourd'hui, mieux percevoir cette complexité et mieux comprendre les enjeux de santé publique, enjeux qui mobilisent à la fois des savoirs techniques et des enjeux politiques pour un débat nécessaire autour de la santé.

Cette formation de 20 heures est composée de 10 modules se déroulant de novembre à décembre de chaque année. Elle est dispensée par des enseignants chercheurs membres de l’IFERISS.
Cette formation est ouverte aux étudiants de l’IEP et aux élus, politiques publics, professionnels de la santé, ect sur inscription par mail. Elle est gratuite.

Programme de la formation 2016 :
- Module 1 : lundi 7 novembre : Inégalités sociales de santé. Du constat aux interventions ? par Thierry Lang
Les inégalités sociales de santé sont aujourd'hui un problème de santé publique prioritaire, inscrites sur l'agenda politique, leur réduction fait partie des objectifs prioritaires des Agences Régionales de Santé et des Plans Cancer 2 et 3. Leurs déterminants et donc leur réduction dépassent le seul cadre du système de soins et impliquent l'ensemble des politiques.
- Module 2 : mardi 8 novembre : La spatialisation des inégalités de santé : créer des environnements favorables par Louise Potvin
Comment les inégalités de santé sont géographiquement distribuées dans les villes ? Comment la complémentarité des effets de composition et des effets de contexte peut expliquer ces inégalités ? Quels sont les différents rôles possibles pour la santé publique dans la création d'environnements favorables à la santé dans les villes ?
- Module 3 : lundi 14 novembre : Vieillissement, santé, travail par Jean-Claude Marquié
L'intervention s'adresse aux professionnels et décideurs dont le rôle est d'identifier et prévenir les facteurs d'usure et de dégradation de la santé susceptibles de conduire à une altération de la qualité de vie dans la période professionnelle et post-professionnelle. Elle vise à comprendre, à l'aide des outils de la démographie, de la psychologie, des neurosciences, et de l'ergonomie, les conditions qui peuvent faire de l'âge un atout ou un handicap pour l'individu et son environnement social.
- Module 4 : mardi 15 novembre : Médicaments : comment anticiper et évaluer le risque médicamenteux par Maryse Lapeyre-Mestre
Le plus souvent les effets indésirables médicamenteux se révèlent après leur mise sur le marché. La pharmacovigilance et des méthodes développées en pharmacoépidémiologique spécifiques permettent de confirmer ou non un signal de risque médicamenteux et de quantifier ce risque en terme d'impact de santé publique.
- Module 5 : lundi 21 novembre : Approches de la relation Travail - Santé et pratiques de prévention des Risques Psychosociaux par Brigitte Almudever
Le cours vise à présenter les deux grands types d'approche des relations entre Travail et Santé ; à savoir l'approche par les modèles du stress et l'approche par les cliniques du travail. Il spécifie le regard de la Psychologie sociale du Travail et des Organisations dans l'étude des atteintes à la santé psychique en milieu professionnel et l'analyse des conditions sous lesquelles le travail constitue, à l'inverse, un opérateur de santé. L'éclairage notionnel (stress, souffrance au travail, burnout, pénibilité, harcèlement moral...) est mis en lien avec une réflexion sur les pratiques de prévention des « risques psychosociaux ».
- Module 6 : mardi 22 novembre : Évaluation d'Impact sur la Santé (EIS) par Laura Parvu et Mélanie Villeval
L'EIS est un moyen d'agir sur les déterminants de la santé pour améliorer la santé des populations et réduire les inégalités sociales de santé. Cet outil d'aide à la décision mesure les impacts de politiques, programmes ou projets, le plus souvent hors du secteur sanitaire, sur la santé. L'objectif est de produire des recommandations envers les décideurs du domaine de l'éducation, de l'urbanisme, de l'économie..., pour améliorer ces impacts. Ainsi la santé est mise en débat avec d'autres valeurs et entre différentes parties-prenantes (décideurs, citoyens, et experts).
- Module 7 : lundi 28 novembre : A l'interface santé-environnement : les maladies émergentes par Marion Le Tyran
VIH, IST, Zika, Ebola, chikungunya, dengue, SRAS, grippe aviaire, West Nile... Ces maladies émergentes ou ré-émergentes ont marqué avec un retentissement médiatique plus ou moins fort, l'actualité nationale et internationale de la santé ces vingt dernières années. Invisibles, imprévisibles et aux conséquences parfois impensables, elles constituent une nouvelle figure des risques. Or, comment gouverner l'incertain ?
- Module 8 : mardi 29 novembre : Politiques de santé publique et politiques préventives par Frédéric Pierru
La conférence reviendra sur les transformations majeures de l'administration et de la politique de santé publique en France depuis le début des années 1990. Sur la base d'une enquête socio-historique menée aux Etats-Unis et en France et consacrée à la genèse et à l'institutionnalisation de la surveillance épidémiologique française, elle montrera comment le renouvellement des catégories et des savoirs mobilisés dans l'action publique a contribué à tirer la santé publique du côté de la gestion des crises aux dépens de l'action sur les déterminants structurels des inégalités de santé et à centraliser toujours plus l'administration sanitaire aux dépens des acteurs locaux de la santé publique.
- Module 9 : lundi 5 décembre : Politiques publiques de santé par Jérémie Nollet
Cette séance examine les transformations récentes des politiques publiques de santé, qui se caractérisent par une évolution de la problématique de la gestion de l'offre de soins vers la problématique de la gestion des risques sanitaires. On reviendra parallèlement sur les mutations des processus de production de ces politiques (agencification...).
- Module 10 : mardi 6 décembre : Santé et Ville par Jean-Paul Génolini
Si, au-delà des fonctions hygiénistes traditionnelles, les villes françaises ne disposent pas de compétences propres en matière de santé publique, un certain volontarisme politique pousse nombre d'entre elles à intervenir en ce domaine.
Il s'agit ainsi de se demander en quoi l'échelle urbaine est pertinente pour investir le champ de la santé publique, et singulièrement pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Lieu et horaires :

La formation se déroule à la Faculté de médecine, 37 allées Jules Guesde à Toulouse de 18h à 20h, petite salle du bâtiment B - 1er étage.

Inscription :

Inscription gratuite.

Fiche d'inscription à télécharger : ici et à renvoyer par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.